0

www.endurotribe.com

Test – Tokens Formula Neopos

0
...

En matière de pilotage, certains gains marginaux peuvent sauver la mise. Les Formula Neopos peuvent en faire partie. Pourquoi ? Comment ? Réponse à l’essai Endurotribe !

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Est-ce pertinent ?

Depuis quelques années maintenant, ajuster le volume d’air du ressort pneumatique de nos suspensions est devenu possible. Cet initiative permet d’ajuster la progressivité, et par effet désirable, le maintien et l’assiette du vélo.

Par ailleurs, l’air et l’hélicoïdal se disputent la fonction de ressort, avec chacun ses avantages. Légèreté et ajustabilité pour le premier. Sensibilité et constance pour le second. Globalement, aucun n’a su prendre le dessus sur l’autre, les tendances allant et venant.

Comme on l’a déjà présenté, les tokens Formula Neopos veulent répondre à ces deux problématiques…

Sous son air de bouchon de liège, le Formula Neopos est un dispositif plus élaboré. La matière dont il est composé renferme les particules de gaz qu'elle contient.
Sous son air de bouchon de liège, le Formula Neopos est un dispositif plus élaboré. La matière dont il est composé renferme les particules de gaz qu’elle contient.
Sous pression, il se compacte donc, avant de reprendre sa forme initiale une fois la sollicitation passée.
Sous pression, il se compacte donc, avant de reprendre sa forme initiale une fois la sollicitation passée.

Présents dans l’air qui fait office de ressort, les Formula Neopos cherchent à minimiser les pics de pression et la vivacité qui peuvent en découler. Sur le papier, un concept intéressant, mais qui peut laisser perplexe : Qu’en est-il sur le terrain ? Quel gain ? Quel intérêt ?! 

Est-ce pratique ?

Au montage, aucune difficulté supplémentaire par rapport aux tokens classiques. Les Formula Neopos nécessitent d’avoir l’outillage et la méthodologie pour dévisser l’écrou supérieur qui orne la plupart des tés actuels : dégonfler, dévisser à l’aide de la douille adéquat, insérer le Formula Neopos, revisser, regonfler et refaire le SAG sans autre précaution.

Les Formula Neopos peuvent prendre place dans la fourche sans plus d’attention. À l’usage, il se peut qu’ils tournent dans la fourche, sans incidence sur leur fonctionnement. C’est leur présence et le volume qu’ils occupent au repos qui compte. Certains les utilisent même, parfois découpés, dans des amortisseurs.

Pour les enlever, le trou au centre permet d’y insérer un fin tournevis ou une tige pour les attraper lorsque la fourche, même compressée à fond, ne permet pas de les saisir directement. C’est fonction des marques et des modèles. Cette simple astuce évite de retourner le vélo ou démonter la fourche, avec l’incidence néfaste que ça pourrait avoir sur la lubrification en place.

Est-ce utile ?

À l’usage, la présence d’un seul Formula Neopos suffit à sentir son intérêt. C’est d’ailleurs comme ça qu’il me semble le plus à propos. Son effet porte sur le début de la phase de détente, lors de chocs moyens à importants (qui utilisent plus de 40% du débattement env.)

Dans ce cas de figure, certaines suspensions peuvent avoir l’habitude de rebondir vivement, avant que l’hydraulique en détente fasse son oeuvre. En résulte un train avant qui parait sautiller, taper, rebondir, voir guidonner. Peuvent en résulter un manque de confiance, une crispation des bras, un gainage supplémentaire, ou bien, des changements de trajectoire imprévus, subissant la loi du terrain, défoncé.

La présence d’un seul Formula Neopos suffit à assagir ce début de rebond. Les effets évoqués ci-dessus s’estompent. En la matière, le Formula Neopos a la même incidence que 2 à 3 clics de frein en détente supplémentaire, en minimisant les effets secondaires néfastes : le vélo n’est pas plus lourd à lever du sol, l’assiette du vélo est plus constante.

On parle ici d’un gain marginal. Pour imager, l’effet porte sur un trait de caractère particulier, qui représente peut-être 5% du fonctionnement de la suspension. Mais jouer avec la limite fait partie de l’essence de l’Enduro. Ce gain, même marginal, à la limite, peut faire la différence. Si les phénomènes évoqués ici sont familiers, alors les Formula Neopos ont leur utilité.

Quelle durée de vie ?

Les Formula Neopos sont composés d’une mousse dont les cavités internes sont hermétiques. C’est ce facteur qui est la clé de leur fonction. Pour l’heure, après plusieurs mois d’utilisation dans différentes suspensions, pas de vieillissement ou de dégradation à constater.

Les pores extérieurs au Formula Neopos n’étant pas complets, ils ont simplement tendance à être poreux en surface, et boire les substances avec lesquelles ils entrent en contact : graisse, huile de lubrification. Sans réelle incidence, à priori, sur le fonctionnement et la longévité.

Seul un cas de figure possible qui peut dégrader les Formula Neopos : libres de leurs mouvements dans la chambre pneumatique et particulièrement déformables, si la lubrification venait à manquer, ils pourraient se glisser entre certaines surfaces en mouvement et certainement en pâtir.

Pas de tel cas de figure à l’usage jusqu’ici, qui plus est dépendant d’un niveau d’entretien courant des suspensions, sans plus de précautions nécessaires.

Ce qui peut progresser ?

La porosité en surface des Formula Neopos : pour la facilité de manipulation, la propreté de l’ensemble et le fait qu’ainsi, il n’y ait aucun doute sur la quantité bue et donc, à compenser pour être certain que la chambre pneumatique continue de bénéficier de toute la lubrification nécessaire.

D’origine, en mass market, certains fabricants ont aussi, parfois, tendance à être un peu avare en lubrification. Si l’on peut éviter que ça, plus une porosité même relative, puisse éviter de créer des déficits de lubrification néfastes à nos chères suspensions…

La concurrence ?

Concurrence à double titre ! Les autres tokens, rigides, du marché premièrement. Je considère les Formula Neopos complémentaires. J’ai testé, avec succès, l’usage de tokens RockShox et Fox habituels + 1 Formula Neopos. L’effet sur le rebond est sensible, et on continue à utiliser les tokens habituels pour jouer sur la progressivité.

Les suspensions qui peuvent gagner à l’usage de Formula Neopos ensuite. Testé dans les fourches Formula, RockShox et Fox, c’est presque dans les produits concurrents que les Formula Neopos ont le plus d’intérêt, la détente étant déjà bien gérée avec les cartouches Formula…

Est-ce que ça les vaut ?

Les Formula Neopos sont proposés à la vente au prix de 30€ les trois. Ce lot est intéressant si l’on a besoin de tokens non livrés en supplément avec sa suspension. Sinon, un seul suffit pour profiter de l’effet Formula Neopos. Un bouclard complaisant ou une bande de potes intéressée aussi peut alors être un atout.

Comme dit précédemment, l’apport des Formula Neopos est un gain marginal mais parfois précieux. Son tarif doit l’être tout autant. A 10€ l’un, 30€ les trois, la logique est respectée. Surtout si l’on considère sinon que pour jouer sur un tel paramètre, la préparation des suspensions est l’autre solution, sans garantie que l’hydraulique à disposition permette un résultat équivalent.