168

www.endurotribe.com

Nouveauté – Yeti SB150, 29 pouces au goût du jour !

168
...

Il y a un peu plus de deux ans, la marque du Colorado dévoilait son Yéti SB 5.5C. Dans la foulée, ce 29 pouces en 140/160mm passait à l’essai… Et me poussait à en faire une référence parmi la nouvelle vague des Enduro 29 pouces.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et bien souvent, un nouvel essai 29 pouces soulève la question fatidique : que vaut encore le Yeti SB5.5C, sa cinématique, sa tolérance et sa géométrie particulière ?!

Début de réponse en retrouvant certaines de ses caractéristiques au guidon du Specialized Stumpjumper 2019 le printemps dernier… Et maintenant avec la présentation de son successeur, le Yeti 150. En voici les premiers éléments importants !

Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Yeti Cycles

Positionnement…

À voir les chiffres, il peut y avoir une légère hésitation… Comme à l’accoutumée chez Yeti, le chiffre inclus dans le nom du vélo porte sur le débattement de la suspension arrière, cette fois-ci, exprimé en millimètre. Par chez nous, 150mm peuvent sonner autant comme une monture All Mountain qu’Enduro…

Mais comme la marque en a l’habitude, le débattement avant est plus important, de l’ordre de 20mm supplémentaires ! Une particularité à prendre en compte pour bien saisir le positionnement du Yeti SB150. L’expérience d’essai qui est la notre ne trompe pas. Prenons la valeur moyenne entre les débattements avant et arrière, pour chaque modèle.

C’est là le bon repère pour classer le Yeti SB150 là où on les attend : 160mm de moyenne pour le Yeti SB150. Une valeur qui nous pousse à le classer parmi la tendance des Enduro 29 pouces actuels… C’est du moins là qu’on l’attend !

  • Destiné à l’usage Enduro
  • Roues en 29 pouces 
  • 150/170mm, Ensemble Fox 36/X2
  • Triangle av/ar carbone, Turq & C
  • Reach de 480mm en taille L, offset court
  • DT Swiss, 30mm

Dernière génération ?!

J’ose effectivement ces affirmations, prenant le risque de me voir contredire en cas d’essai terrain plus poussé. Question d’intuition à la lecture des caractéristiques des nouveaux modèles du Colorado. Car à force de me questionner sur le Yeti SB5.5C j’en venais à fonder plusieurs hypothèses sur la manière avec laquelle les chefs produits de la marque pourraient le faire évoluer et progresser.

Il pouvait y avoir un peu de débattement supplémentaire à l’arrière – c’est chose faite sur le papier avec le Yeti SB150. Il pouvait aussi y avoir à faire en matière de ratio rigidité/tolérance/filtration du cadre – c’est aussi chose faite avec des cadres produits en Carbon Series et Turq Series. Il y avait enfin, une histoire de géométrie, celle du SB5.5C se démarquant de la concurrence sur certains points.

Et en la matière, on ne peut pas dire que les têtes pensantes Yeti aient chômé ! 480mm de Reach en taille L, potence de 40mm, fourches à offset court de 44mm… À vue d’oeil, une sacrée différence et un parti pris évident de se positionner dans la mouvance des Transition Sentinel, Orbea Rallon R5 et Mondraker Foxy 29 qui usent d’un offset court !

Tendues…

Pour le reste, l’esthétique du nouveau venu est dans la lignée directe du Yeti SB100 : un nouveau dessin de la partie du cadre reliant la glissière à l’ancrage de la biellette, un triangle avant aux lignes plus tendues, et un tube oblique au pied coudé pour permettre l’usage d’un bidon qui ne soit pas exposé aux projections…

Côté suspensions, Yeti profite de cette nouveauté pour communiquer davantage sur ses choix en matière de cinématique. Ils proposent ainsi les courbes de ratio et d’Anti-squat qui leur permettent de préciser leurs intentions : élevés jusqu’à la mi-course avant de plonger. On ne manquera pas d’y revenir le moment venu, à l’épreuve du terrain…

Qu’en penser ?!

Cadre disponible dans différentes versions de carbone, choix de géométrie presque radicaux… Deux points sur lesquels on pourrait se perdre en conjecture mais qui, pour l’heure, nous poussent à l’optimisme. Notre enquête carbone a démontré l’intérêt de tels choix de production, et nos expériences au guidon de vélos usant de choix géométriques similaires ont déjà été concluantes.

Reste des questions en suspend auxquelles un essai doit répondre : comment ces choix de géométrie s’accordent avec la cinématique Switch Infinty ? Quel rendu offre la finition Turq par rapport à la Carbon Series mis précédemment à profit ? Comment donc se place les nouveaux venus sur le marché ? Perpétue-t-il le précieux héritage du SB5.5C ?!

Une tâche d’autant plus intéressante qu’il semblerait qu’un modèle complémentaire au Yeti SB150, clairement proche, mais doté d’un peu moins de débattement, devrait voir rapidement le jour. Lequel aurait alors le statut de successeur du SB5.5C ? Comment choisir entre l’un et l’autre ?! 

On ne manquera bien sûr pas l’occasion d’y répondre quand la bonne opportunité se présente. Pour tout dire, on aurait d’ailleurs déjà pu avoir ces réponses si l’on avait fait 5 à 10cm de moins sur la toise – le premier exemplaire dispo à l’essai taillant M et nous avons décidé de passer notre tour… Mais ce n’est que bonne partie remise, question d’intuition 😉

Les modèles dispos

Les modèles et montages que le segment Yeti SB150 entend proposer…

Tarifs France via Tribe Sport Group :

  • SB150 C-SERIES – (cadre + kit GX COMP) 2019 = 6569 euros
  • SB150 C-SERIES – (cadre + kit GX) 2019 = 5355 euros
  • SB150 T-SERIES – (cadre + kit X01 RACE) 2019 = 8199 euros
  • SB150 T-SERIES – (cadre + kit X01) 2019 = 7199 euros
  • SB150 T-SERIES (cadre + kit XX1) 2019 = 8879 euros
  • Cadre seul SB150 T-SERIES = 4399 euros

Il est bon de noter que le cadre SB150 et le système Switch Infinity sont garantis à vie.

Fiches et présentations complètes à lire, en anglais, sur yeticycles.com : 

Yeti SB150https://new.yeticycles.com/bikes/sb150/