0

www.endurotribe.com

Essai VTT féminin – Liv Hail 1 2018

0
...

La saison passée et avant la présentation de l’Intrigue, Nadine Sapin a eu l’occasion de tester durant plusieurs semaines le Hail 1. Elle nous livre ses impressions sur le modèle Enduro 160mm de la marque Liv, branche féminine autonome du mastodonte Giant, entièrement dévouée aux pratiquantes…

Temps de lecture estimé : 6 minutes – Photos : Endurotribe

Au sommaire de cet article :



Quels étaient les projets ?

En 2018, j’ai beaucoup roulé en VTTAE mais j’aime toujours autant faire du VTT, notamment en compétition.

L’annonce par la FFC des premiers Championnats de France d’enduro en 2018, avec notamment une catégorie “Master femme”, fut une bonne raison de me lancer un nouveau défi en VTT. Pour une fois qu’il y a des catégories d’âge chez les femmes, il fallait en profiter.

Par ailleurs, je m’étais également engagée au Kenny Enduro Ride en juillet, un enduro de plusieurs jours sur les sentiers des Alpes-Maritimes. Tout était donc réuni en ce début d’été pour pouvoir faire du VTT et en profiter pour tester un nouveau bike.

Liv m’a proposé de tester le Hail 1 2018 (4349 euros), le modèle le mieux équipé de la gamme française, sur ces événements. Sur le papier, d’après ces caractéristiques techniques, tout semblait répondre à mes besoins… Découvrons le ! 😉



Premières impressions…

Stable et confortable

Après les premières descentes pour le prendre en mains, c’est la stabilité et le confort qui sont les points les plus marquants. Le vélo est bien collé au sol dans le technique (effet de la suspension Maestro), il n’a pas de réactions surprenantes.

Les pneus en 27,5 pouces 2.5 et 2.4 permettent de rouler avec des pressions basses, ce qui accentue la sensation de facilité.

Looké mais lourd

Je trouve le design en aluminium brossé avec des décorations mauves/violettes particulièrement sympa et réussi pour les femmes. Par contre, côté poids du montage, l’addition n’est vraiment pas négligeable. On en reparle juste après.

Bien conçu et équipé

Le Hail 1 est un vrai VTT d’Enduro. Le vélo est bien pensé et bien proportionné en terme de suspensions, géométrie pour la position du pilote avec notamment une potence courte (50cm) et un cintre assez large en 740mm.

On retrouve aussi un équipement d’origine bien complet, avec une tige de selle télescopique Giant indispensable et des freins SRAM Code RS en 200mm à l’avant et 180mm l’arrièr, efficaces au freinage.

Le groupe Sram GX Eagle, avec pédalier Descendant, comporte un plateau en 30 dents et une cassette en 10-50, le tout est plutôt bien adapté au rapport poids/puissance des femmes. Il y a un anti-dérailleur avec un sabot pour protéger le mono-plateau d’origine, c’est parfait pour la compétition.

Le couple fourche/amortisseur RockShox est de qualité et taillé pour l’Enduro avec 160mm à l’avant et à l’arrière (fourche RS Lyrik RC Dual Position 160/130 et amortisseur RS Super Deluxe Air RT Remote).

L’amortisseur est équipé d’un blocage qui s’actionne facilement par une manette au guidon pour les montées/liaisons sur route ou piste.

Tout y est, il n’y a à rien à ajouter mais par contre tout est un peu “insuffisant”.

En effet, par exemple la tige de selle sur le taille Small que je teste, fonctionne très bien mais elle est en 100mm. Ce n’est pas suffisant.
En effet, par exemple la tige de selle sur le taille Small que je teste, fonctionne très bien mais elle est en 100mm. Ce n’est pas suffisant.
L’amortisseur Super Deluxe manque de détente pour les poids légers même réglé au maximum.
L’amortisseur Super Deluxe manque de détente pour les poids légers même réglé au maximum.

On a un groupe SRAM Eagle avec un bon développement mais le GX n’est pas des plus légers.

Le cintre Giant SL DH, la potence et pédalier Truvativ Descendant, les jantes Giant P-AM2 sont solides certes mais au niveau poids, ce n’est pas terrible.



Les modifications

Comme mon but était d’essayer de faire de bons chronos en compétition, j’ai upgradé l’équipement lors de mes deux compétitions, pour quelques éléments bien spécifiques, dans le but d’alléger l’ensemble du vélo.

J’ai donc remplacé les roues d’origine par des Mavic Crossmax XA PRO en montant des pneus Michelin en 2.4 et 2.35 avec lesquels je suis habituée à rouler. Cependant, il est important de noter que les pneus d’origine (Maxxis Shorty 2.5WT 3C EXO TR Maxx terra et High Roller II 3C EXO TR) sont de très bonne qualité et polyvalents.

J’ai également changé le cintre Giant en aluminium par un cintre Truvativ carbone de même taille pour ne pas modifier le pilotage du Hail 1.

Au final, je gagne presque 500 grammes sur le bike et il est encore possible de faire mieux.

Ses principales qualités ?

Le Hail 1 est prêt à rouler d’origine en enduro. L’équipement est complet, il n’y a rien n’a ajouter…

On a un vélo qui se comporte très bien dans les descentes techniques et rapides grâce notamment au système Maestro.

Le Hail est maniable dans les virages serrés. Il reste constant et ne se s’écrase pas, il est aussi relativement rigide et ne “tord” pas dans tous les sens.

On peut lâcher les freins, le Hail encaisse et ne s’abîme pas. C’est du solide.

Le look féminisé est très sympa. Les points d’appuis (selles et poignées) correspondent bien à la morphologie féminine. C’est un vélo femme et c’est top !



Ses principaux défauts ?

Le manque de vélocité

En effet, lorsque l’on doit relancer efficacement et que l’on a besoin d’un VTT réactif, les choses se compliquent.

Entre les pneus en 2.5 à l’avant et 2.4 à l’arrière, la position très Enduro, le poids global du bike, le vélo n’est pas très vif et efficace.

Ce Hail 1 en Small dépasse d’origine les 14kg. Pour un Enduro, c’est assez lourd mais pour un enduro femme c’est beaucoup trop lourd. Nous sommes censées avoir moins de force, être plus légères…

Cet embonpoint se fait ressentir lors des liaisons, des relances en compétition mais restreint aussi son utilisation car il sera handicapant pour des grandes randos en montagne avec des portages par exemple.

La tige de selle avec un débattement insuffisant

A l’attaque d’une pente raide ou un passage trialisant, on est vite gênée par la selle qui ne peut pas être suffisamment baissée (100mm).

D’ailleurs, au départ de certains spéciales, j’ai baissé la hauteur de ma selle pour la descente mais j’ai du coup perdu en efficacité au pédalage.



Liv Hail 1 – Qu’en penser ?

Liv investit et croit en l’avenir des femmes dans le vélo et le VTT notamment. C’est une très bonne chose et j’espère que cela peut motiver de nombreuses femmes à venir rouler sur les sentiers.

Avec le Hail 1, Liv propose un bon VTT d’Enduro femme de base qui permet de découvrir et de progresser dans cette discipline, en montagne. Le vélo ne décevra pas dans son comportement et aidera les pilotes à franchir de nouveaux obstacles et à progresser en technique, en sécurité mais pour les compétitrices assidues, le poids pourrait être son point faible.

Il faudra alors envisager de modifier l’équipement pour rendre le vélo plus véloce et léger tout en gardant un look bien féminin. C’est quand même bien plus sympa !

Pour en savoir plus sur la gamme Liv Hailhttps://www.liv-cycling.com/fr/bikes-hail